Pétition Citoyenne Inondation Marais de la Claire Douve (MAJ 26/09/2021)

3658

Pétition faite à l’initiative de citoyens excédés par le manque de réactivité des services de l’état compétents malgré plus de 10 années de constats alarmistes.


Pétition Citoyenne Inondation Marais de la Claire Douve (MAJ 26/09/2021)
Merci à la Commune de Saint-Jean-le-Tomas d'avoir accepté de publier cette pétition sur le site Web du village

DERNIERS DEVELOPPEMENTS
Cliquer pour agrandir
Cliquer pour agrandir
26 septembre 2021
Comme anticipé, la réunion publique du 9 septembre 2021 n’a pas apporté de résultats concrets. Seul le deuxième point de notre pétition (rétablissement du déversoir de Genêts (sur environ 30m.) semble en cours de réalisation (certains élus ont apparemment plus de pouvoir que d’autres). Le rétablissement de l’écoulement de la Claire Douve entre St-Jean le Thomas et Genêts (environ 7 km) ainsi que l’éventualité probable du percement des dunes à St-Jean-le-Thomas restent sans réponse. Il va probablement falloir attendre les résultats de l’étude en cours donc rien avant 2022 !
Voir les articles de presse joints.
- La Manche Libre (1)
- La Manche Libre (2)
- La Gazette de la Manche
- Ouest France

Le Plan de Prévention des Risques Littoraux (PPRL – voir la dernière version du PPRL n’a pas pour objectif de préconiser des solutions de « prévention » mais uniquement de prévoir les conséquences d’urbanisme à prévoir (interdiction de constructions, …) ce que les communes ont déjà prévu depuis quelque temps (voir PLU de St Jean le Thomas, seul applicable pour l’instant).

Autre point mentionné pendant la réunion qui ne fait pas partie de la pétition mais qui pourrait faire l’objet d’une autre action : le rétablissement du caractère maritime du Mont St Michel provoque un envasement général de la Baie posant problème en particulier aux guides pour les traversées vers le Mt St Michel.



1er septembre 2021
Une réunion publique d'information sur le Plan de Prévention des Risques Littoraux (PPRL) se tiendra le 9 septembre 2021 à 18h30 à la salle Chanteraine de Dragey-Ronthon (voir article dédié sur le site). Cette réunion devrait se limiter à présenter un constat que les 3 communes concernées ont déjà fait depuis longtemps. Même si l'on parle de "prévention", aucune préconisation de solution ne sera présentée. Nous n'attendons donc rien de cette réunion mais elle pourrait être l'occasion pour les signataires de la Pétition de montrer leur exaspération.

Dernier point: une réunion s'est tenue ce matin à la Mairie de St Jean le thomas avec notre député, Bertrand Sorre, et son attachée parlementaire, Sandrine Poulet. Les termes de notre pétition que M. Sorre connait bien, ont été évoqués. En dehors du curage en cours du déversoir de Genêts, le manque de réactions sur les autres points de la Pétition ont bien été notés. Nous espérons que les contacts qu'il aura avec les Autorités responsables seront de nature à faire accélérer les choses même s'il est maintenant un peu tard pour engager des travaux dans les marais pour rétablir l'écoulement de la Claire Douve.

En tout état de cause, nous ne lâchons rien et vous tiendrons informés des dernier développements.

26 juillet 2021
Pas de nouvelles, bonnes nouvelles dit le dicton ... Voici enfin quelques nouvelles, peut-être pas à la hauteur de ce que nous espérions à court terme mais qui prouvent qu'une prise de conscience semble maintenant établie à tous les niveaux pour répondre à nos demandes.

Tout d'abord un message de la CAMSMN:
Comme convenu ensemble, nous vous tenons au courant de l’avancé des actions en cours sur les problématiques inondation de Saint-Jean-le-Thomas, Dragey-Ronthon et Genêts :
Rechargement de la plage de Saint-Jean-le-Thomas : afin de ralentir le processus d’érosion du trait de côte en cours et diminuer le risque de formation de brèche et donc le risque de submersion marine, nous avons sollicité l’accord pour réaliser un rechargement de la plage : nous venons de recevoir la réponse de la DREAL : il nous est demandé de réaliser une évaluation environnementale, qui nécessite environ 1,5 an d’étude ainsi que 9 à 12 mois d’instruction réglementaire. Aucun rechargement de plage ne sera donc réalisé avant l’hiver prochain ;
Entretien de la porte à flots à Genêts : nous avons demandé à réaliser un curage de 20 à 30 m3 de sédiments en amont de la porte à flots, nous venons d’obtenir l’autorisation pour le réaliser. Les travaux auront lieu dernière quinzaine de septembre sur une journée (en cours d’organisation). Ces travaux devraient permettre d’améliorer l’évacuation des eaux du marais sans pour autant empêcher le risque inondation (diminution de la probabilité d’une inondation) ;
Ganivelle : en partenariat avec la commune et le conservatoire, nous prévoyons la mise en place de ganivelle le long du cordon dunaire pour retenir le sable éolien et limiter le piétinement de la dune, afin de ralentir le processus d’érosion sans toutefois l’arrêter
Réunion d’information : nous prévoyons d’organiser une réunion avec vous et les services de l’état fin septembre-début octobre, en préparation de l’hiver prochain, pour répondre à vos éventuelles questions ;
Etude globale de prévention des inondations : une réunion de restitution de la phase 1 (état des lieux – diagnostic) devrait être réalisée début novembre, nous vous associerons à cette réunion.


Enfin, à l'initiative de la Mairie de Genêts, une réunion a été organisée cet après-midi à Genêts en présence de Monsieur le Sous-Préfet. Monsieur le Sous-Préfet a indiqué en préalable que tout serait fait pour prendre en compte nos objectifs et réaliser les travaux nécessaires prévisibles à court terme mais qu'il ne pouvait s'engager à "supprimer" les risques d'inondation. Le "jamais vu" devient de plus en plus courant dans le monde (voir Allemagne et Belgique récemment) et les forces de la nature nous obligent à beaucoup d'humilité. Prochain point sur le sujet en septembre.
Voir compte-rendu de la réunion

20 mai 2021
Lors d'une réunion avec les Services concernés tenue à la Mairie de Saint-Jean-le-Thomas, des précisions ont été apportées sur les opérations "urgentes en cours d'autorisation. Ci dessous, le texte d'un message communiqué par la CAMSMN:
Tel qu’échangé mardi durant la réunion de lancement de l’étude, la recherche de solutions pérennes prendra du temps. Le phénomène étant multifactoriel, il est complexe de l’analyser pour trouver des solutions répondant à l’ensemble des enjeux (humains, biens, environnementaux, paysage). Néanmoins, nous travaillons activement pour solliciter rapidement les accords réglementaires auprès de l’Etat pour, si ces actions sont acceptées par les services de l’état :
• Supprimer le sable en amont de la porte à flots à Genêts, au pont Neuf, avant la marée d’équinoxe de septembre 2021 ;
• Réaliser un rechargement de plage en septembre-octobre 2021, pour diminuer le risque de formation de brèche dans le cordon dunaire ;
• Installer des ganivelles et/ou panneaux d’information pour éviter le passage et le piétinement en crête de dune, passage qui favorise l’érosion du cordon dunaire.
Ces actions permettront de diminuer l’ampleur d’éventuelles inondations, mais ne permettront pas de les éviter si les conditions météorologiques de l’hiver prochain sont très défavorables.
Nous restons à votre disposition pour d’autres questions et ne manquerons pas de vous tenir au courant des réponses que nous aurons pour ces travaux


Les choses avancent, lentement, mais il semble que la prise de conscience que des actions doivent être engagées semble actée. Attendons l'hiver 2021/2022 et ses conditions climatiques que nous ne maitrisons pas pour voir si les actions urgentes prévues auront permis d'éviter la situation que nous avons connue lors de l'hiver 2020/2021

Voir aussi le communiqué de presse de la CAMSMN du 18 mai 2021


12 mai 2021
Suite à une communication de la CAMSMN il s'avère que le délai de 2 mois mentionné dans le compte-rendu de la réunion du 28 avril n'est pas lié aux résultats de l'étude en cours ce qui ne nous empêche pas d’avancer en ce moment même sur des demandes de travaux / aménagements avant l’hiver prochain auprès des services de l’Etat
Attendons de voir quels travaux/aménagements seront effectivement réalisés.

L'étude globale en cours Etude globale pour définir un programme d’aménagements pour la prévention des inondations fluviales et submersions marines, incluant les inondations pluviales et remontée de nappe, prenant en compte l’impact du changement climatique et la restauration hydro morphologique de cours d’eau et marais
Les premiers résultats de cette étude ne devraient être disponibles qu'en novembre 2021 et le résultat final en mars 2022! (voir planning en illustration)

Faute de connaître la nature des travaux/aménagements prévus en urgence et pour lesquels il est attendu les autorisations des services de l'Etat (nous pensons au minimum le désensablement du déversoir de Genêts et ???) Rien ne devrait se passer avant 2022!!

28 avril 2021
Nous avons enfin pu avoir une première réunion avec la Communauté d’Agglomération Mont Saint Michel Normandie.
Voir le compte-rendu de la réunion
Les choses semblent évoluer favorablement mais tout reste à faire, en particulier profiter de la saison sèche pour engager les premiers travaux en espérant que des « difficultés règlementaires » .ne viendront pas entraver les actions qui pourraient être décidées.
Nous avons organisé un POINT PRESSE le samedi 1er mai. Voir les articles à paraître dans Ouest France, La Gazette de la Manche et La Manche Libre.
Enfin nous avons répondu au courrier du Ministère de la Transition Ecologique, souhaitant son soutien en cas de « difficultés règlementaires ». Voir la réponse.
Il est évident que notre mobilisation ne doit pas s’arrêter là. Dans la mesure où nous sommes conviés à participer aux réunions futures sur le sujet, si des signataires estiment avoir des « compétences » susceptibles de nous assister dans la poursuite de notre action, merci de nous le faire savoir, nous pourrions les convier à nous épauler en fonction du thème des réunions à venir.
Pour rappel notre contact par mail est : petitionclairedouve50530@orange.fr

Pétition Citoyenne Inondation Marais de la Claire Douve (MAJ 26/09/2021)
Cette pétition est disponible à la signature dans les Mairies qui l'accepteront, dont la Mairie de Saint-Jean-le Thomas, ainsi que chez les commerçants de St-Jean-le-Thomas, Dragey-Ronthon et de Genêts.

Pour ceux qui ne pourraient pas s'y rendre et souhaiteraient signer, résidences secondaires, amoureux de la région, vous pouvez télécharger le formulaire de signature, l'imprimer, le signer, le scanner et l'envoyer à petitionclairedouve50530@orange.fr

Réactions à ce jour
Pétition Citoyenne Inondation Marais de la Claire Douve (MAJ 26/09/2021)
Article de la Gazette de la Manche - la-colere-monte-contre-les-inondations-au-nord-de-la-baie-du-mont-saint-michel

France Bleu Cotentin - saint-jean-le-thomas-des-riverains-demandent-des-travaux-pour-lutter-contre-les-inondations

Ouest France 1 - saint-jean-le-thomas-inondations-une-petition-pour-denoncer-l-inaction
Ouest France 2 - saint-jean-le-thomas-inondations-une-reunion-publique-demandee

La Manche Libre - Inondations: Ils ne veulent plus subir

Communiqué de presse du Conservatoire du Littoral concernant la Claire Douve, publié à l'occasion de la Journée Mondiale des Zones Humides (02 février 2021)

A ce jour, en dehors du communiqué de presse ci dessus, aucune réaction officielle ne nous est parvenue. Cependant, des travaux ont été effectués à la porte à flot de Genets , où il y a un maintenant écoulement . Concernant le niveau de l'eau sur le chemin de la Claire Douve (St Jean le Thomas et Dragey) le niveau a baissé de 30 cm environ entre le 19 et le 25 février MAIS, compte tenu des embâcles à chaque passage routier entre Saint Jean le Thomas et Genêts, il semble que cette baisse de niveau ne soit due qu'à l'écoulement naturel des marais à travers les dunes même si les travaux au déversoir de Genêts ont pu aussi aider.

Après presque 2 semaines d’insistance, nous avons pris RDV avec le Président de la Communauté d'Agglomération ET le Vice-Président en charge.
• Date proposée : le 28 avril. Nous avons trouvé ceci un peu tard et avons demandé un RDV plus tôt malheureusement impossible.
Espérons que d'ici là, ces personnes fort occupées, auront le temps de réfléchir au problème et seront en mesure de proposer des actions concrètes.


Nous venons de découvrir une délibération de la Communauté d’Agglomération du 1er avril (il ne s’agit pas d’un poisson) qui a décidé d’engager une étude de près de 200.000 € pour Commande publique : attribution marché Etude globale de prévention des inondations de St Jean Le Thomas à Genêts.
Encore une étude alors que nombre d’études ont été conduites depuis 20 ans. Je pense que les « services » responsables ont aujourd’hui suffisamment d’éléments pour décider des meilleures approches à adopter. Combien de temps va durer cette étude ? Qui sont les « services responsables » et s’entendent-ils tous entre eux ?
Nous n’avons bien entendu été ni informés ni consultés pour cette délibération, que représentent de simples citoyens face à l’Administration ! A nous de nous tenir informés !
Nous avons peur que notre réunion du 28 avril avec la CAMSMN (David Nicolas et Vincent Bichon) ne se conclue avec « attendons les résultats de cette étude »


Une réponse vient de nous être adressée par le Ministère de la Transition Ecologique qui fait le nécessaire pour qu'une réponse nous soit apportée. Voir ci dessous:

Le point sur le nombre de signatures
Pétition Citoyenne Inondation Marais de la Claire Douve (MAJ 26/09/2021)
La pétition a commencé à être diffusée le 18 janvier 2021
Nous effectuons régulièrement un décompte mais les signatures continuent à arriver, soit localement soit par Internet.
Le décompte des signatures est en tout état de cause à comparer avec la population de nos villages (source INSEE 2017 -population totale des 3 communes: 1652 habitants dont 1412 âgés de plus de 15 ans) mais aussi et surtout avec la population directement concernée par les inondations, soit :
- Environ 50 habitations à Saint-Jean-le-Thomas et une trentaine à Genêts représentant environ 200 habitants

Voir ci dessous le décompte provisoire des signatures reçues au 22 avril 2021 avec 811 signatures.

... à suivre

Actions de la Pétition
- Communiqué de Presse transmis le 25/02/2021


Lire aussi les commentaires ci dessous, souvent instructifs, ouverts à tous, pour ou contre


Commentaires (6)
1. derouet bernard le 28/01/2021 22:09
merci de votre action car les municipalités ne sont pas très réactives sur ce sujet, j'habite au Pont Neuf à Genêts et depuis trois ans les inondations sont chaque année et de plus en plus fortes à mon niveau je constate que l'entretien de la douve est inexistant et au niveau de la porte à flot l'ensablement est chaque année de plus en plus important tant et si bien qu'il n'y a plus le moindre courant ce qui entraine l'inondation au niveau de la route et des terrains voisins , dont mon jardin qui maintenant est chaque année inondé
2. NATCHIMIE GARCIA le 29/01/2021 16:24
,je vous remercie pour cette action .
Nous sommes propriétaires d’une maisonnette chemin du pré de la porte . Mes parents ont acheté en 1999 et nous n’avons jamais eu d’eau sauf année dernière et cette année. Cette situation ne peut plus perdurer
3. ROBERTE et MICHEL NOURRIGAT le 03/02/2021 10:26
Autrefois la rivière de Saint Jean le Thomas (le Ru du Moulin) se jetait dans la mer à Genêts par l’intermédiaire de la Claire Douve.
Elle a été canalisée vers 1900 par une digue en terre l’amenant à la cale de Saint Jean le Thomas.
Le fond de cette rivière canalisée se trouve à environ 1m50 au dessus du sol de la Bunelle (photo 2. source : document « Ouest aménagement » 2000).
Récemment une importante brèche dans la digue a provoqué l’inondation actuelle. Cette brèche est actuellement grossièrement rebouchée mais toujours visible
Lors de l’installation du réseau d’assainissement des regards non étanches ont été mis en place dans la Bunelle.
L’inondation récente, a soulevé les couvercles de ces regards ce qui a permis le passage des eaux usées qui sont arrivées directement dans la Bunelle, dans certains jardins et maisons avec tous les risques sanitaires imaginables. La presse locale s’en est fait largement l’écho.
Par ailleurs, pour éliminer les eaux de pluie abondantes sur ce grand terrain d’une dizaine d’hectares, difficilement emportées par la Claire Douve vers Genêts, nos ancêtres avaient installé un astucieux système de douves (fossés).Un puits équipé d’une pompe électrique renvoyait l’eau dans la rivière (photos 4 et 5). Ce dispositif ne fonctionne plus depuis de nombreuses années.
Vers 2000, pour faciliter l’écoulement des eaux de pluie, la C.D.C. a financé le curage de la Claire Douve, par de engins mécaniques, de Saint Jean le Thomas à Genêts. Le résultat a été très décevant...
En conclusion, nous vous demandons dans l’intérêt de tous et en fonction des compétences qui vous ont été attribuées que :
** la digue en terre soit rétablie dans sa continuité et que l’on ne se contente pas du rafistolage actuel.
** les regards des canalisations d’assainissement situés en zone inondable soient étanchéifiés.
** le dispositif douves, puits et pompe soit évalué par des professionnels ainsi que la possibilité et le coût de sa remise en service.
Michel Nourrigat, Roberte Nourrigat
4. frederic reanult le 04/02/2021 14:26
Chère Roberte, Cher Michel,
Merci pour votre contribution au règlement du problème des inondations qui affectent notre commune. Heureusement, les solutions que vous proposez ont déjà été appliquées. Nous en attendons le résultat :
Un groupe de spécialistes de l'agglomération, de la conservation du littoral, et de l'état que nous avons convoqués ont d'ores et déjà pris connaissance sur site du problème des installations d'évacuation de la Claire Douve dés la fin du mois de décembre. Nous attendons les conclusions de cet examen et la mise en oeuvre de solutions concrètes.
Hier et quelques heures avant que votre courrier ne nous parvienne (coïncidence heureuse), les berges du Rû du Moulin ont été restaurées après accord de l'Agglomération qui possède seule, comme vous le savez, la compétence GEMAPI permettant de traiter les cours d'eau, nous interdisant d'intervenir comme nous aurions souhaité le faire depuis longtemps.
Il nous reste effectivement à traiter l'étanchéification du réseau d'assainissement.
Une pétition( que nous soutenons) a été mise en place depuis 2 semaines et adressée aux autorités en charge du sujet. Vous en avez certainement eu connaissance et nous espérons que vous en partagez les propos.
Pour avoir participé aux destinées de la commune il y a quelques années, vous savez certainement que tout ceci n'est pas simple, ne dépend malheureusement pas que de la municipalité et ne peut se régler d'un coup de baguette magique. Croyez donc que nous nous employons autant que nous le pouvons à assurer la sécurité des biens et des personnes dans notre commune.
Bien amicalement.
Frédéric Renault
Adjoint au Maire
5. frederic renault le 06/02/2021 11:59
Je viens de découvrir le communiqué de presse du Conservatoire du Littoral concernant les inondations dont pâtit notre commune : J’en reste coi !
Le Conservatoire du littoral y affirme avoir fait son travail, voire même avoir ‘’réparé’’ les errances commises par ceux qui entretenaient les cours d’eau par le passé et qui seraient la cause de nos malheurs. On peut alors se demander pourquoi les eaux s’écoulaient normalement avant et pourquoi ce n’est plus le cas aujourd’hui. ‘’C’est pas moi, c’est l’autre’’: facile… trop facile et pourtant si souvent entendu !
Les travaux évoqués (qui ne concernent d’ailleurs que 1,3 kilomètres du lit de la Claire Douve) semblent n’avoir pas concerné le reste du cours d’eau, soit plus de 8 kilomètres et datent de prés de 4 ans. Mais alors, qui est en charge de cette partie du cours d’eau ? Quelles sont ces ‘’opérations régulières de gestion des anciens canaux de vidange du marais’’ dont on nous parle ? Quand ont-elles eu lieu ? Il n’est que de voir l’état de la porte à flots de Genêts et du canal qui lui succède pour se convaincre du contraire…
En vérité, le rédacteur du communiqué oublie que la force de la nature (dont il affirme à juste titre qu’elle reprend toujours ses droits) fait que l’herbe repousse, que le cours d’eau s’ensable, que les arbres morts tombent et obstruent le flot, que les fossés et les buses d’écoulement sous les voies routières se bouchent, bref, que le manque d’entretien régulier est probablement l’une des causes de la retenue des eaux et des inondations qui s’ensuivent… Mais alors, qui est responsable ?
On ne peut qu’être d’accord sur la préservation de l’environnement et de la faune locale : Cela doit-il cependant se faire au détriment de nos résidants et de leurs habitations quand certaines solutions dont les autorités n’assument pas la charge en se renvoyant la balle ne sont pas appliquées ? Messieurs qui prenez la plume, venez donc l’expliquer en face à face aux personnes inondées…
Envisager dans le futur, comme l’affirme le rédacteur du communiqué la probable ’’relocalisation des biens situés en zone basse’’ et la ‘’profonde modification de l’agriculture’’ et cesser de construire est une chose. Trouver dans l’immédiat les solutions limitant les dégâts causés par l’incurie des autorités et leur manque de réactivité en est une autre !
J’espère donc que les appels au secours des municipalités concernées seront entendus et qu’une solution partagée par l’état et l’agglomération, dans leurs compétences GEMAPI (Gestion des Milieux Aquatiques et Prévention des Inondations - note de la rédaction du site) respectives sera rapidement mise en œuvre.
Frédéric Renault
6. ROBERTE et MICHEL NOURRIGAT le 08/02/2021 10:56
Cher Frédéric
Merci pour ta réponse.
Tu nous écris que « les solutions que nous proposons ont déjà été appliquées et que vous en attendez le résultat ».
Il est vrai que la berge du Ru du Moulin a été restaurée. Bravo pour cette réalisation probablement provisoire.
Pour l’étanchéification des regards en zone inondable, il s’agit d’un projet qui ne peut, bien sur, pas être réalisé en période d’inondation. Mais les demandes d’autorisation et de financement etc ont elles été déjà faites ?
L’étude sur la faisabilité de la remise en fonctionnement du puits et de la pompe mis en place par nos ancêtres qui ne manquaient pas de bonnes idées (la rivière surélevée, le puits, la pompe, les douves etc), n’a pas été commencée à notre connaissance.
C’est un système qui pourrait agir immédiatement.
Ce dispositif, utilisé intelligemment, quand le niveau de la rivière le permet, éviterait l’accumulation des eaux de pluie sur un sol sursaturé.
A propos de la pétition, nous pensons que le curage d’une zone humide par des engins mécaniques est sévèrement réglementé par un dispositif législatif national et n’a donc que peu de chances d’aboutir. (doct_190724_guide_travaux_ce_zh_v4.pdf (allier.gouv.fr)
D’autre part, nous avons pu constater qu’au niveau du portier de Genêts l’arrivée du courant de la Claire Douve était plus important que celui du Rau de Maye venant de Genêts et que par conséquent la Claire Douve gênait l’écoulement du Rau. Or ce sont les débordements du Rau qui provoquent les inondations à Genêts. Le curage complet de la Claire Douve, s’il était efficace, ne pourrait qu’aggraver la situation à Genêts. Le remède serait pire que le mal !
Nous te remercions sincèrement de permettre ce débat démocratique. Nous te souhaitons bon courage.
Bien amicalement
Michel et Roberte Nourrigat
Nouveau commentaire :


Copyright : Mairie de Saint Jean le Thomas 2, rue Yves Dubosq 50530 Saint Jean le Thomas - 02 33 48 86 09 - mairie.stjeanlethomas@wanadoo.fr